Présentation Générale du Nippon Kempo

Soke Muneomi Sawayama
Soke Muneomi Sawayama

Le nippon kenpō ou nihon kenpō (日本拳法) est un art martial japonais. Kenpō est un mot japonais qui signifie « méthode du poing » (拳 ken = poing, 法 pō = méthode). Nippon kenpō signifie donc « méthode du poing du Japon ».

 

Le professeur Sawayama Masaru Muneumi fonda le nippon kempō en 1932. Il élabora sa méthode et pris modèle sur les protections du kendo ainsi que sur leurs exercices d’entraînements. C'est donc à partir de 1934 qu’il dirige des exercices de combat avec protection, il inclut également des techniques de coup, des projections et des clefs, compte tenu de sa formation en judo et karaté. Le premier tournoi de Nippon Kempo eut lieu à Osaka en 1936.

 

De nos jours les trois principales grandes villes dans lesquelles le nippon kenpō progresse au Japon sont Ōsaka, Tōkyō et Nagoya. Le nippon kenpō est pratiqué dans plus de cent universités, cinquante écoles supérieures, cent clubs, dans l'armée et la police. De nos jours, il y a environ trente mille personnes qui pratiquent le nippon kenpō au Japon.

 

Le Nippon Kempo c’est avant tout, comme pour tous les arts martiaux japonais, un code moral qui s'inspire du bushido (code d'honneur du samouraï).

Mais le Nippon kempo, à l’instar des autres arts martiaux, n’est pas un sport violent : c’est aussi un style de vie, une philosophie, une pédagogie de l’esprit pour se construire de façon équilibrée.

Les 80 ans du Nippon Kempo :

En 2012 le Nippon Kempo fête ses 80 ans de création. L'occasion de fêter cet événement lors de l'édition de la All Japan Nippon Kempo Championship, Alexis Ulmer du Nippon Kempo Réunion nous raconte à travers le des Maîtres et les acteurs majeurs du Nippon Kempo son évolution.

Le Nippon Kempo en France :

Nippon Kempo Marseille

C’est lors d’une manifestation, organisée le 20 mai 1984 par judo-club de Saint-Dié, qu'Armand Santabrogio fît découvrir le nippon kenpō en France.

 

Ali Zoubiri (entraîneur de judo) s’intéressa à cet art martial et ouvrit une section de nippon kenpō au sein du judo-club de Saint-Dié. Pendant plusieurs années, il pratiqua le nippon kenpō avec ses élèves, en France et à l’étranger, lors de diverses compétitions et stages.

 

Actuellement, les kenpōka les plus expérimentés, enseignent à leur tour le nippon kenpō dans différents clubs.

 

De nouveaux professeurs se sont intéressés à cette discipline et ont créé d'autres sections dans les Vosges, et c'est ainsi que le nippon kenpō a continué à se développer dans le grand Est de la France puis dans d'autres régions du territoire.

 

>>> Plus de détail sur l'histoire du Nippon Kempo en France